Tout savoir sur la vignette crit’air

La protection de l’environnement est devenue un sujet sensible pour les gouvernements en Europe. De nombreuses mesures ont été adoptées afin de réduire le taux de pollution dans chaque pays, région, ville et commune. La mise en place de la vignette crit’air s’inscrit dans cette optique. Ce dispositif nouveau a pour objectif principal l’amélioration de la qualité de l’air dans différentes zones. Nous vous livrons dans cet article les informations essentielles à retenir sur cette vignette.

Qu’est-ce que c’est la vignette crit’air ?

Sur le plan visuel, la vignette crit’air à Rennes est un dispositif autocollant à mettre sur le pare-brise d’un véhicule. Il doit être collé à la partie droite. Les vignettes crit’air sont obligatoires tout type de véhicule : les deux roues, les voitures utilitaires et même les poids lourds. Seules les voitures de collections sont exemptées de cette obligation, mais moyennent quelques conditions toujours. La vignette crit’air est utilisée comme un instrument de mesure du taux de pollution émis par le véhicule.
Elle est contrôlée par les forces de l’Ordre et ces dernières peuvent même empêcher à certains véhicules de se déplacer dans une zone déterminée à une tranche d’heure précise. En effet, depuis quelques années, les ZRC ou Zones à circulation restreinte ont vu le jour. Les véhicules considérés comme trop polluants ne peuvent plus circuler dans les ZRC lors des heures de pointe, voire au cours de la journée. Dans plusieurs villes de France comme Paris et Rennes, l’apposition de la vignette crit’air est exigée.

A voir aussi : Signification des roses jaunes : ce qu'elles signifient et quelles sont leurs couleurs

Comment fonctionne la vignette crit’air ?

La vignette crit’air à Rennes se divise en 6 catégories bien distinctes. Chaque niveau et chaque couleur correspond à un taux de pollution. Grâce aux vignettes crit’Air les autorités locales peuvent restreindre, voire interdire la circulation de certains véhicules dans une partie de leur région ou sur l’ensemble du territoire. Le niveau de classement est de 0 à 5 :

  • La vignette verte correspond au niveau 0 et elle est attribuée aux véhicules hydrogènes et électrique. Ces derniers font partie de la catégorie de véhicules écologiques.
  • La pastille violette est réservée aux véhicules à essence et/électronique appelée aussi hybride. Ces véhicules doivent être immatriculées à partir de l’année 2011 et respectent les normes Euro 5 et/ou Euro 6.
  • Le Crit’Air de couleur jaune correspond au niveau 2. Cette pastille s’adresse aux véhicules fonctionnant à l’essence ou diesel, respectant la norme Euro 4 et distribué sur le marché de l’année 2006 à 2010.
  • La vignette crit’air orange ou de niveau 3 quant à elle, concerne les voitures de la norme Euro 2 et Euro 3 et immatriculées entre l’année 1997 et 2005.
  • Les véhicules de la catégorie 4 sont associés à la couleur marron. Ces voitures répondent à la norme Euro 3 et parues sur le marché entre l’année 2001 et l’année 2005.
  • Le plus haut niveau est la vignette crit’air de couleur grise. Elle est attribuée à tous les véhicules de type diesel et qui répondent à la norme Euro 2. Ces voitures sont immatriculées de 1997 à 2000.

Où se procurer la vignette crit’air et à quel prix ?

Maintenant que vous savez tout sur la vignette Crit’Air, vous devez savoir où l’obtenir. La vignette est disponible en ligne ou chez des points de vente physiques agréés tels que les préfectures, les centres de contrôle technique, les bureaux de poste et certains concessionnaires automobiles. Les automobilistes doivent fournir leur certificat d’immatriculation ainsi qu’une preuve de paiement pour obtenir leur vignette. Le prix varie en fonction du véhicule et du niveau de pollution : il coûte actuellement 4,80 euros pour une voiture particulière.

A lire en complément : Les gobelets photo : un support artistique innovant en Bretagne

Vous devez noter que la vignette doit être placée à un endroit visible sur le pare-brise avant du véhicule. En cas d’infraction, comme rouler sans vignette dans une zone réglementée, une amende peut être infligée allant jusqu’à 135 €.

Vous devez souligner que certains types d’aménagements sont autorisés si la visibilité n’est pas obstruée par ces derniers (tels que le film teinté). Vous devez consulter les autorités compétentes quant à leur légalité.

La vignette Crit’Air a été mise en place pour aider à réduire la pollution atmosphérique et permettre aux municipalités françaises de limiter l’accès aux zones urbaines restrictives en termes de commande directe via internet ou dans des points de vente. Cela afin d’améliorer notre qualité environnementale globale et protéger notre santé publique.

Quels sont les avantages de posséder une vignette crit’air pour les automobilistes ?

Quels sont les avantages de posséder une vignette Crit’Air pour les automobilistes ?

L’une des principales raisons d’avoir une vignette Crit’Air est qu’elle offre aux propriétaires de véhicules la possibilité d’accéder librement aux zones restreintes en matière de pollution. Ces zones sont souvent situées dans les centres-villes et limitent l’accès à certains types de transport, en particulier ceux avec un niveau élevé d’émissions polluantes. Les détenteurs de la vignette peuvent donc accéder sans problème à ces zones sans craindre d’amendes et ainsi gagner du temps sur leur trajet.

Un autre avantage important est que cela peut aider à réduire le coût des péages autoroutiers dans certains cas. En effet, plusieurs sociétés autoroutières offrent des tarifs réduits ou gratuits pour les voitures qui ont une vignette Crit’Air correspondant au niveau requis pour l’autoroute en question.

Avoir une vignette peut être utile lorsque vous voyagez dans des villes européennes où elles sont aussi obligatoires. Paris a été l’une des premières villes à introduire cette mesure mais aujourd’hui elle est utilisée par plusieurs grandes municipalités européennes telles que Berlin et Londres notamment.

Il ne faut pas oublier que cette initiative vise avant tout à améliorer notre qualité environnementale globale et à protéger notre santé publique afin que nous puissions tous respirer un air plus sain. Chaque conducteur ayant opté volontairement pour ce dispositif contribue donc activement à cet effort collectif de préservation de notre environnement.