La complémentaire santé : c’est quoi exactement ?

Pour mettre sa famille à l’abri, être à l’abri soi-même, et être à même de réagir (souvent financièrement) face aux situations imprévues, il existe de nombreuses solutions auxquelles on peut recourir. Parmi elles, certaines sont obligatoires comme la sécurité sociale, et d’autres sont facultatives comme la complémentaire santé. Cette complémentaire santé est une des solutions facultatives les plus choisies de nos jours, car elle offre de nombreux avantages. Mais avant de souscrire à une complémentaire santé, il est indispensable de se renseigner correctement sur cette solution. Alors, la complémentaire santé, c’est quoi exactement ?

Présentation de la complémentaire santé

La complémentaire santé est une sorte d’assurance qui prend en charge la totalité ou une partie des frais de santé de celui qui y souscrit, de ses ayants droit, et de toutes les personnes bénéficiaires précisées dans le contrat. Cette complémentaire santé est facultative, mais peut devenir obligatoire lorsqu’on fait partie d’un groupe ou lorsqu’on est employé. Ainsi, certaines organisations et entreprises peuvent exiger que leurs membres souscrivent à cette complémentaire. Cela permet de payer une partie ou la totalité des frais de santé qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et les autres assurances de santé obligatoires. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle la complémentaire santé connait un tel succès, mais ce n’est pas la seule.

Pourquoi souscrire à une complémentaire santé ?

C’est un fait bien connu, la sécurité sociale ne prend pas en charge la totalité des frais de santé. En effet, seul un petit pourcentage pouvant aller de 30 à 70 % des frais de santé est remboursé par la sécurité sociale. De plus, le pourcentage n’est pas calculé en fonction du coût réel des soins, mais du coût de base qui correspond rarement au coût facturé. Pour régler tous les frais de santé, il faut alors compléter ce pourcentage de sa propre poche. Malheureusement, un accident ou une maladie ne prévient jamais et lorsque cela arrive, on dispose rarement du budget nécessaire pour le paiement des frais. Disposer d’une complémentaire santé permet d’avoir la totalité ou une partie des frais manquant pour solder le paiement des soins. De plus, une complémentaire santé est personnalisable à souhait et peut donc être adaptée aux besoins de chaque personne. Il faut alors connaitre les différents types de complémentaires auxquels on peut souscrire.

Les différents types de complémentaires santé

Certaines complémentaires santé remboursent les soins médicaux tandis que d’autres les financent. Si le contrat de la complémentaire santé le permet, le tiers contractant ou son ayant droit peut recevoir des soins dans un centre ou s’acheter des médicaments dans une pharmacie sans avoir à payer le moindre centime. Dans d’autres cas, il faudra payer de sa poche et envoyer la facture au prestataire de la complémentaire pour être remboursé. Une complémentaire santé peut être souscrite auprès d’une mutuelle, d’une compagnie d’assurance, ou de tout autre prestataire offrant ce service. Mais la mutuelle est l’option la plus appréciée, car une mutuelle n’a pas à cœur de faire des bénéfices, et si elle en fait, cela sert à des œuvres caritatives. Les autres prestataires par contre, cherchent à faire des bénéfices.

Une complémentaire santé peut offrir le remboursement à 100 %, à 200 %, ou à 300 % des frais de santé. Pour un forfait de paiement à 100 %, il y a de grandes chances pour que le contractant doive tout de même payer des frais. En effet, la complémentaire santé ne paie que la somme manquante pour atteindre le montant de base prévu par la sécurité sociale. Cela implique que si la sécurité sociale paie 30 %, la complémentaire santé à 100 % paie les 70 % restants. Or, le montant de base prévu par la sécurité sociale est souvent largement inférieur au montant réel des soins, surtout pour les soins spéciaux.

La complémentaire santé peut couvrir les frais d’hospitalisation, de visites, d’analyses, d’examens, de soins, et même l’achat des médicaments. Cette couverture peut concerner les soins dentaires, les accidents, les maladies, les soins d’orthophonie, etc. Mais il est possible d’inclure d’autres soins tels que ceux liés à la médecine douce. Plus les garanties offertes par la complémentaire santé sont élevées, plus les cotisations mensuelles le seront. Bien évidemment, d’autres critères sont à prendre en compte.

Afficher
Cacher