Comprendre les différents styles de trottinettes freestyle

À quelques exceptions près, la trottinette freestyle présente les mêmes fonctionnalités que les trottinettes traditionnelles. Cette dernière est très sollicitée pour les activités sportives. Il existe plusieurs styles de trottinettes freestyle sur le marché. Découvrez dans cet article tous les détails sur les différents styles de trottinettes freestyle.

Le Style park

Le Style park est un modèle très sollicité pour être pratiqué dans les skateparkers. Les amateurs de la trottinette freestyle du style park sont généralement appelés les riders park. Le Style park est une excellente option pour ceux qui aiment la hauteur et les fortes sensations. Les pratiquants de ce modèle sont souvent exposés à certains risques. Si vous aimez pratiquer le style park, vous devez apprendre à rouler correctement les différents modules des skates parks.

Lire également : Comment boire le vin jaune ?

L’amélioration de votre trick est aussi très important pour la pratique du style park. Ces étapes s’avèrent indispensable pour comprendre le vrai plaisir de rouler à trottinette freestyle. C’est pour cette raison que les riders park se forcent de jours en jours afin de franchir ces étapes. Avec le style park, vous avez la possibilité de prendre de nouveaux tricks chaque jour. Il faut souligner que les tricks sont des levées supplémentaires que les riders ont l’habitude de faire en plus des six levées qui constituent le devoir.

Pour améliorer votre niveau, vous devez chercher à vous perfectionner dans la pratique. Les riders doivent avoir une certaine discipline et de rigueur dans leurs exercices d’entraînement afin d’atteindre de nouveaux sommets. Apex, Lucky, Grit et Blunt sont les marques de trottinettes freestyles les plus conseillées pour pratiquer le park.

Lire également : Signification des roses jaunes : ce qu'elles signifient et quelles sont leurs couleurs

Le Style Street

Le Style Street est un modèle qui est un peu plus large et plus solide que le style park. Ce modèle est créé pour être pratiqué sur des ≪curbs≫. Il est aussi compatible avec les rails. Les amateurs de ce modèle sont souvent appelés des riders street.  Le mobilier urbain peut être utilisé pour la réalisation des figures.

Ce mobilier constitue un matériel précieux pour certains riders street.  Toutefois, les deux catégories de riders (les riders park et riders street) peuvent se retrouver pour réaliser leurs figures dans les skateparkers. Cependant, le style street ne présente pas les mêmes stratégies et techniques que le style park. En effet, les riders street emploient des stratégies spécifiques pour mieux soigner leur style de ride.

Les pièces utilisées pour réaliser leur figure sont un peu plus lourdes et plus larges. Ces pièces sont surtout utilisées pour la stabilité du matériel sur les rails. Il n’y a pas de restriction sur les lieux où vous pouvez pratiquer le style street. Vous êtes donc libre de choisir les endroits que vous voulez. La seule contrainte est de trouver des lieux où vous avez la possibilité d’avoir des barrières d’escaliers, des marches à sauter, des rails et des bancs.

Vous avez la possibilité d’adopter un système de polyvalence pour pratiquer les deux styles dans le même endroit. Certaines marques s’avèrent indispensable pour pratiquer le style street. Il s’agit notamment de Proto, Blunt, Crisp et Ethic. Toutefois, ces marques ne sont pas imposées dans la discipline. Il revient à chaque rider de choisir ce qui lui convient le mieux.

Le Style Vert

Le Style Vert est un style de trottinette freestyle qui se concentre principalement sur les figures réalisées dans des rampes, aussi appelées ‘verts’. Ce style nécessite une certaine maîtrise de la technique et une bonne dose d’audace. Les riders adeptes du style vert sont souvent qualifiés de ‘riders verts‘.

Pour pratiquer ce style, vous devez trouver des skateparks dotés de rampes adaptées à cette discipline. Les riders verts apprécient particulièrement les half-pipes, qui leur permettent d’exécuter des figures aériennes impressionnantes. La clé pour réussir dans le style vert réside dans la capacité à prendre suffisamment de vitesse avant d’attaquer la rampe.

Les trottinettes utilisées pour ce type de pratique sont spécialement conçues pour résister aux chocs et offrir une meilleure stabilité lors des sauts en l’air. Les fourches renforcées et les roulements haute performance font partie intégrante du matériel nécessaire pour exceller dans le style vert.

Les riders verts privilégient généralement les tricks aériens spectaculaires comme les flips, les whips ou encore les bar spins. Ces figures demandent une excellente coordination entre le corps et la trottinette afin d’obtenir une rotation parfaite en plein vol.

La sécurité est primordiale lorsqu’on pratique le style vert. Vous devez savoir évaluer vos limitations personnelles afin d’éviter tout risque inutile.

Certainement moins populaire que les styles park et street, le style vert est tout de même pratiqué par une communauté passionnée. Les compétitions dédiées à ce style sont moins fréquentes.

Le Style Flatland

Le style Flatland est un style de trottinette freestyle qui se distingue par son approche artistique et technique. Les riders adeptes de ce style sont souvent qualifiés de ‘riders flatland‘. Contrairement aux autres styles, le flatland se pratique sur une surface plane, sans aucun obstacle. Cela permet aux riders d’exprimer leur créativité et leur agilité à travers des mouvements complexes.

Pour pratiquer le flatland, il faut posséder une trottinette adaptée à ce style particulier. Les trottinettes utilisées dans ce domaine sont généralement plus légères et plus maniables que les modèles classiques. Elles sont aussi équipées de roulements ultra-rapides pour faciliter les rotations rapides nécessaires aux figures du flatland.

Les tricks réalisés en flatland peuvent être extrêmement variés et demandent un haut niveau de technicité. On retrouve notamment des figures telles que les spins, les manuals ou encore les footplants. La maîtrise de l’équilibre est essentielle dans la pratique du flatland, car chaque figure repose sur la capacité du rider à maintenir sa stabilité pendant des périodes prolongées.

La créativité joue un rôle central dans le style flatland. Les riders recherchent constamment de nouveaux tricks originaux qu’ils peuvent combiner pour créer des enchaînements fluides.