Quels sont les risques de la présence d’humidité dans la maison ?

L’humidité fait partie de ces problèmes récurrents auxquels de nombreux foyers font face. Mais entre un problème de fuite qu’il suffit de réparer et un problème de remontée capillaire qu’il faudra faire traiter par un professionnel, il y a une grande différence. Et pourtant, certains minimisent encore ce fléau à éradiquer. Manque d’informations ou inconscience ? Pour vous éclairer sur le sujet, cet article vous propose de découvrir les risques de la présence d’humidité dans la maison.

Les risques pour le logement

Les risques liés à la présence d’humidité dans un foyer peuvent être catégorisés en deux grands blocs : les risques pour le logement et les risques pour la santé de ses occupants. En effet, dès que l’humidité atteint des taux de plus de 70%, elle peut causer des d’importants dégâts. Pour avoir un diagnostic précis et vérifier si le taux d’hygrométrie de chez vous est aussi critique, vous pouvez faire appel à un professionnel comme CBH. Grâce à son expertise, CBH vous aidera à éradique l’humidité de votre maison.

A lire en complément : Quelles sont les particularités à prendre en compte quand on assure une maison secondaire ?

La dégradation générale de l’architecture

L’humidité va s’atteler à dégrader petit à petit votre habitation. Pour ce faire, elle va commencer par s’attaquer aux éléments d’architecture comme les murs ou les plafonds, en y imprégnant des tâches de moisissures. Mais elle ne s’arrête pas aux éléments fixes, elle va aussi altérer l’esthétique de votre jolie décoration comme le gonflement des objets en bois ou la corrosion des objets métalliques. Et enfin, elle va nuire à votre vie quotidienne en accélérant le vieillissement de vos appareils électriques.

A lire en complément : Se garer à Rennes : astuces et conseils pratiques

L’apparition des parasites

A part les dégâts causés sur vos biens, l’humidité va aussi créer un environnement favorable à la prolifération de différents organismes vivants à l’instar du mérule. Ce parasite trouve sa place au niveau des sources d’humidité qu’il s’agisse de joints de baignoire ou du plafond. Ne vous fiez pas à son petit nom, le mérule peut causer jusqu’à l’effondrement d’une charpente. Vous pouvez aussi faire face au salpêtre si vous occupez une ancienne maison en pierre.

Les risques pour les occupants de la maison

Si les risques pour la bâtisse sont déjà énormes, ce qui vous préoccupe le plus face à l’humidité est sans doute ceux liés à la santé de votre famille. En effet, une maison humide est un nid à allergènes et en spores toxiques pour ses occupants. Il s’agit notamment des Aspergillus, Fusarium, Stachybotrys ou encore Penicillium.

Les risques vont des démangeaisons, irritation de la muqueuse, toux chroniques et autres réactions allergiques à des infections plus dangereuses comme le développement de maladies respiratoires comme l’asthme, la rhinite ou la bronchiolite.

Mais pas de panique, si l’humidité est traitée à temps, elle ne va pas affecter de manière radicale votre santé. En effet, ce sont les moisissures qui se développent et leur dissémination dans l’air qui envahissent vos voies respiratoires. Et le point que vous ne devez pas oublier : un enfant risque 3.5 fois plus de développer des maladies avec la présence de l’humidité dans une maison qu’un adulte. D’où l’importance de traiter rapidement tout dommage qui laisserait l’humidité s’installer comme les fuites.

Les signes de présence d’humidité dans la maison à surveiller

Maintenant que vous avez pris conscience des dangers de l’humidité sur la santé et sur la maison, pensez à bien surveiller l’apparition de tout signe désagréable et moisi dans votre maison. Cela provient souvent des moisissures dans les murs ou du sol humide. Les traces de moisissures qui apparaissent sur vos murs sont aussi un indicateur clé qu’il y a un excès d’eau dans le plâtre ou la peinture.

Les taches sombres sur les coins inférieurs des murs sont aussi révélatrices de problèmes d’étanchéité de votre construction. Si ces taches s’accompagnent de cloques sur la peinture ou encore d’une légère odeur ambiante nauséabonde, alors c’est probablement lié à la présence excessive d’humidité.

Si vous constatez une condensation abondante aux fenêtres et portes intérieures durant l’hiver, cela peut être un autre signe indicatif que votre domicile souffre excessivement d’un taux élevé en humidité relative (HR).

Certains symptômes peuvent passer inaperçus faute d’attention, tels que : les papiers peints décollés, les revêtements gonflés, les fuites sur la toiture ou les canalisations, les moisissures sur les joints de carrelage de la salle de bain, par exemple. Il est nécessaire d’être attentif à tous ces signaux qui pourraient vous indiquer un problème que vous devez traiter au plus vite.

Les solutions pour prévenir et traiter les problèmes d’humidité dans la maison

Heureusement, il existe de nombreuses solutions à mettre en place pour prévenir et traiter les problèmes d’humidité dans votre maison. Assurez-vous que vos conduits de ventilation sont bien entretenus et ne présentent pas de fuites. Effectivement, une mauvaise circulation de l’air peut favoriser la formation des moisissures et donc l’apparition d’une humidité excessive.

Veillez à aérer régulièrement chaque pièce en ouvrant les fenêtres pendant quelques minutes par jour. Cette action simple est très efficace car elle permet un renouvellement rapide de l’air ambiant et évite ainsi toute stagnation.

Si malgré toutes ces précautions vous observez des signaux qui indiqueraient la présence d’un taux anormal d’humidité dans votre habitat, pensez à bien faire appel à un professionnel. Les experts peuvent évaluer avec précision le niveau d’humidité présent chez vous grâce notamment à des appareils mesurant le taux hygrométrique.

Ils proposeront ensuite différentes solutions adaptées selon la gravité du problème : installation de VMC (ventilation mécanique contrôlée), pose d’un revêtement isolant sur les murs intérieurs ou encore mise en place de déshumidificateur électrique.

Être vigilant dès maintenant aux premiers indices pouvant signaler une hausse du taux hygrométrique, c’est assurer à long terme la santé physique mais aussi économique • puisque cela évitera toute dégradation prématurée liée à l’humidité.